7 équipes partenaires : 37 personnes
Subvention : 600 keuros

GENCLIS SAS (Vandoeuvre les Nancy-54)
POSIFIT SAS (Vandoeuvre les Nancy-54)
NANCYCLOTEP (Vandoeuvre les Nancy-54)
IPBS : 2 équipes – CNRS – UMR 5089 (Toulouse)
INSTITUT CLAUDIUS REGAUD (Toulouse)
UNITE INSERM 563 (CHU Purpan – Toulouse

Campagne 2007-2013 : MODIC

MOlecular Diagnostic and Imaging Cancer porté par Bernard Bihain (Nancy)

L’objectif de ce programme est l’amélioration du diagnostic précoce du cancer en combinant séquentiellement des tests sur échantillons sanguins avec l’imagerie in vivo reposant sur la tomographie d’émissions de positons et la tomographie computérisée (TEP-CT).

L’originalité du projet repose sur une découverte récente qui -change notre vision de la biologie des cellules cancéreuses- et démontre une augmentation de l’infidélité de transcription (IT) dans les cancers. La transcription est le mécanisme par lequel l’ADN transmet l’information qu’il stocke à l’ARN messager qui quitte le noyau et est traduit en protéines directement responsables du fonctionnement des cellules. Il était admis que la transcription fournit une copie parfaitement complémentaire de l’ADN. Nos travaux ont montré que cela n’était pas toujours le cas et que dans les cellules cancéreuses la transcription est infidèle. Il en découle qu’une fraction des ARNm du cancer a perdu tout ou partie de l’information transmise par l’ADN et produit des protéines anormales. Dans le cadre d’une étude clinique préliminaire, il apparaît que la détection de taux augmentés d’une de ces protéines issue de l’IT permet de détecter la récidive de cancer du sein chez certaines patientes suivies après traitement.

Nous avons aussi découvert qu’une fraction de ces ARNm infidèles – celle qui a perdu l’essentiel de l’information de l’ADN par omission d’une seule base du message- induit la production de protéines aberrantes qui stimulent une production d’anticorps. Ces anticorps, dont la concentration reste faible, sont augmentés chez > 90 % les patients porteurs de cancer par rapport aux sujets sains. Ce petit groupe de 46 patients comprenait des cancers du côlon, poumon, sein, utérus, ovaire, tête et cou et mélanome. Dans ce groupe, 7 patients présentaient une forme précoce de la maladie (tumeur localisée sans envahissement des ganglions ni métastases). Pour 6 d’entre eux, ces anticorps étaient détectables. La plus grande prudence est de rigueur en raison de la petite taille de l’échantillon. Toutefois cette observation laisse entrevoir la possibilité d’évaluer en clinique une nouvelle méthode de diagnostic des principales formes de cancer. Cette méthode simple est applicable aux stades précoces ; elle repose sur échantillon de sang. Toutefois cette détection d’anticorps ne permet pas, à ce stade, de localiser la tumeur. Il est donc indispensable dans le cadre de ce programme d’évaluation clinique d’optimiser les outils les plus performant d’imagerie du cancer (TEP-CT) afin d’être en capacité de localiser les lésions aux stades précoces.

MODIC – Avancement du Projet

Une avancée de la recherche dans le diagnostic précoce des cancers à partir d’échantillons sanguins.

La Fondation Toulouse Cancer Santé a sélectionné le projet MODIC, lors de son appel à projets « Lutte contre le cancer 2007 », qu’elle finance à hauteur de 1 million d’€uros.

MODIC

Début 2013, la société GENCLIS a donné une première conférence de presse sur ses travaux :

Les premiers résultats obtenus dès 2009, montrent qu’il est possible, à partir d’une simple prise de sang, de détecter 87% des cancers du poumon « non à petites cellules » au stade où ils sont encore opérables. D’autres études en cours, reposant sur les mêmes principes et outils, aboutissent à un taux de 95 % de cancers du sein détectés à des stades précoces. Ces avancées ont été rendues possibles grâce à la constitution de banques de sérums et de tissus associés à des données cliniques de grande qualité.

Depuis 2010, quelques centres pilotes ont accès à ces tests d’aide au diagnostic, pour les patientes présentant un risque génétique ou familial de cancer du sein.