Amandine BOURGEOIS, chanteuse

« Regrouper toutes ces compétences va faire avancer la recherche plus vite. Ce campus va être un environnement très stimulant ; ça va pousser tout le monde vers le haut »

Quel est le sens de votre engagement au service de l’Oncopole ?
Au travers des galas organisés par «Tout le monde chante contre le cancer», je chante pour faire du bien aux enfants malades qui ont besoin de sortir de l’hôpital, en leur apportant du plaisir, du réconfort, du bonheur. L’Oncopole, c’est un autre volet de la lutte contre la maladie. C’est un pôle de recherche qui crée de l’émulation ; c’est très important pour la ville de Toulouse par les emplois qui seront créés mais aussi pour la France et le monde entier par les découvertes qui seront faites.

Quel est votre message pour contribuer à la réussite de l’Oncopole et de la lutte contre le cancer ?
Depuis une dizaine d’années, lorsque l’on apprend que l’on est atteint d’un cancer, on sait que l’on peut être mieux soigné et que les traitements autrefois très lourds, ont été allégés. Regrouper toutes ces compétences va faire avancer la recherche plus vite. Ce campus va être un environnement très stimulant ; ça va pousser tout le monde vers le haut.

Comment inciter à soutenir financièrement la recherche ?
Il faut avoir une vision collective, humanitaire. On va aider tout le monde avec ce pôle de recherche. Pour le siècle à venir, le cancer mais aussi la maladie d’Alzheimer et le Sida vont être les maladies à vaincre. Il faut pour cela se rassembler et aider les chercheurs.