Jacques-Emmanuel SAULNIER, porte-parole du groupe Total

« Le cancer est un poison qui nous concerne tous ; il est important que nous soyons aux côtés de ceux qui font avancer la recherche »

Vous avez, dès le départ, participé grandement au financement de la Fondation Toulouse Cancer Santé. Pourquoi ? Une façon de vous donner bonne conscience ?

AZF est un traumatisme profond que nous partageons, chacun, avec les toulousains. À la fois partie de notre histoire et de notre relation avec la région, il nous appartient de le dépasser. Construire, à l’endroit même de l’usine, un campus exceptionnel de recherche et de soins contre le cancer prend tout son sens.

Votre groupe a doté la Fondation de 10 millions d’euros. Est-ce une spécificité toulousaine ?

Où que nous soyons, dépasser la relation industrielle pour s’intégrer dans les territoires qui nous reçoivent est un principe fort du groupe. Que ce soit dans la santé, l’éducation, la culture ou le soutien aux PME, il est pour nous fondamental de nous engager. En ce sens, d’autres métropoles bénéficient de notre dotation.

En tant qu’administrateur de la fondation, qu’aimeriez-vous dire aux équipes de recherche ?

En 2011, lorsque nous avons assisté à une présentation des projets de recherche soutenus par la Fondation Toulouse Cancer Santé, nous avons pleinement mesuré la puissance de ce campus unique en Europe. Le cancer est un poison qui nous concerne tous ; il est important que nous soyons aux côtés de ceux qui font avancer la recherche.