Soizic COURCIER, directeur commercial GlaxoSmithKline

«Au départ, notre démarche était de soutenir ce projet notamment pour développer nos partenariats de recherche sur la région. Nous avons réalisé de gros investissements dans la fondation, avant de les recentrer sur le pôle de compétitivité, le cancéropole».

Quels sont, pour GlaxosmithKline, les enjeux de la future université cancer ?
Dans le cadre de la fondation, on a soutenu l’initiative de développer le projet Captor (1) et notamment la validation de la plateforme de Toulouse qui devient un pôle hospitalier ou universitaire en cancérologie.

Le fait qu’il associe industriels, chercheurs, médecins, secteur public comme privé est une bonne chose ?
Aujourd’hui, à GlaxoSmithkline France, nous sommes conscients que la meilleure science n’est pas forcément chez nous et qu’il faut qu’on s’ouvre sur l’extérieur. Mettre les scientifiques, les industriels, autour d’une table est essentiel pour arriver à déboucher sur des innovations qui bénéficient aux patients.

Quels sont vos axes de recherche ?
On a beaucoup travaillé sur les inhibiteurs de tyrosine kinase (2) que ce soit pour les cancers du poumon, des ovaires, du sein etc. Nous avons des produits qui sont aujourd’hui soit disponibles soit en cours d’enregistrement. On travaille beaucoup sur le mélanome et sur d’autres cibles. Ce sont surtout les thérapies ciblées. Nous avons un axe vaccin sur les immunothérapies qui permettent d’aider l’organisme à développer ses défenses propres pour lutter contre les cellules cancéreuses. C’est un axe porteur en matière d’avancées thérapeutiques. On travaille sur Toulouse, notamment avec le centre Claudius Régaud tant sur les essais précliniques que les essais précoces qui permettent la recherche translationnelle, qui va du laboratoire au patient.

(1) Projet de recherche consacré à l’innovation, l’évaluation, la diffusion des médicaments anticancéreux ainsi qu’à la formation relative à ces domaines.

(2) Ils interfèrent avec des cibles moléculaires spécifiquement présentes sur les tissus tumoraux.