Stéphanie FUGAIN, présidente de l'association Laurette Fugain

« C’est un formidable espoir qui nous oblige à répondre présents. Nous nous devons tous de nous engager et de soutenir le formidable espoir que suscite cette organisation hors du commun »

L’association Laurette Fugain est implantée à Toulouse ; pouvez-vous nous en rappeler l’historique ?
L’association Laurette Fugain que j’ai créé en 2002 a pour objectif de sensibiliser au don de sang, de plaquettes et de moelle osseuse afin de lutter contre la leucémie… L’antenne toulousaine de l’association est très active et le projet de l’Oncopole va encore davantage la dynamiser.

Quels sont, selon vous, les atouts de l’Oncopole?
J’ai découvert depuis le début de mon combat combien les différents maillons (chercheurs,médecins et entrepreneurs) sont essentiels. Le fait de les voir réunis à Toulouse m’apparaît comme l’évidence même de ce qu’il faut faire.
L’Établissement français du sang va également rejoindre le campus, puis de grandes et petites entreprises feront de même : je crois beaucoup à cet effet d’entraînement.

Comment inviter le plus grand nombre à se mobiliser ?
Ici à Toulouse se construit un espace unique de recherche, de soins et de réussites économiques, avec l’ambition de lutter contre la maladie. C’est un formidable espoir qui nous oblige à répondre présents.

Par quels moyens?
En soutenant des projets de recherche médicale, comme le fait la Fondation Toulouse Cancer Santé.Celle-ci a financé un projet de recherche baptisé RESISTAML porté par une équipe toulousaine, et que nous avons par ailleurs soutenu. Nous nous devons tous de nous engager et de soutenir le formidable espoir que suscite cette organisation hors du commun.