Professeur Amalric, directeur général de la Fondation

La direction d’une fondation caritative m’a conduit à me poser une question : Qu’est-ce qu’un beau geste ?

31.10.17 Édito

Faire un geste, c’est donner un gage de sa bonne volonté sans s’engager outre mesure. 

Faire un geste c’est participer aux liens qui sous-tendent une société sereine où le plus grand nombre permet à chacun de faire face aux accidents de la vie.

Dans le domaine de la santé, faire un geste c’est donner les moyens aux chercheurs de faire avancer les connaissances.

Le séquençage du génome humain devait nous permettre de comprendre le vivant et de juguler ainsi les maladies. Quelques succès ont été obtenus. Mais en fait, si cette étape cruciale a conduit à des avancées majeures des connaissances, elle a surtout  permis d’appréhender la complexité du vivant et le  vaste champ de recherche à réaliser pour faire face au défi de vivre en bonne santé.

L’amélioration du bien-être de chacun dépend directement des travaux de recherche effectués dans nos laboratoires. Dans le domaine particulier du cancer, c’est largement grâce à la générosité des donateurs en France comme à l’étranger que des avancées remarquables ont été réalisées au cours de ces dernières décennies.

Un lien fort unit le chercheur dans son laboratoire  au clinicien auprès du malade à l’industriel dans l’élaboration du médicament.

Le donateur aura de plus en plus un rôle primordial dans l’amorçage de ce processus et, un jour, sera peut-être lui-même le bénéficiaire de cet effort collectif.

Albert Camus a écrit « La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent ».

Ici, au travers de ce site internet, nous sommes #tous concernés #tous donateurs pour que demain, le cancer soit vaincu.

Article suivant

Soirée caritative